La roulette, planche de salut des clubs de jeux ?

Roulette anglaise

Depuis le milieu du mois de mars, les clubs de jeux parisiens sont fermés. La plupart des salariés sont au chômage technique. La date d’une possible réouverture n’est pas à l’ordre du jour pour le moment. Fragilisés par la crise, les clubs ne trouveront leur salut que par l’arrivée de la roulette et des jeux électroniques.

Depuis l’ouverture des clubs dans la capitale, en 2018, l’offre de jeux proposée est relativement réduite : du punto banco, du stud poker, de l’ultimate poker, du poker 21 et bien sûr du poker. Uniquement des jeux de table, dont certains ne sont connus que des initiés. « Régulièrement, des clients me demandent où se trouve la roulette. Lorsque je leur dis qu’il n’y en a pas, ils sont systémiquement déçus et un peu atterrés, explique le directeur d’un club de jeux situé dans le triangle d’or. Quand on regarde l’offre de jeux à Londres, c’est incomparable. » Lorsque le législateur a établi la liste des jeux autorisés, il est resté sur les jeux qui se pratiquaient déjà en cercles de jeux. C’est pour cette raison que les clubs de jeux ont beaucoup de mal à attirer une nouvelle clientèle.

Les jeux en ligne : une passerelle vers le Live ? 

Avec le confinement, l’affluence aux tables de poker explose sur les rooms en ligne. L’ARJEL, par la voix de son président Charles Coppolani a indiqué que le nombre de compte actifs avait doublé par rapport à la normale. Sur Winamax, dernièrement, le plus gros tournoi de poker s’est déroulé avec plus de 46.000 joueurs. Bien que non homologuée par l’ARJEL, les sites de casino en ligne connaissent aussi un essor important. Les fanatiques de roulette, machines à sous et autres divertissement en ligne se multiplient et les amateurs de jeux d’argent réel au milieu de la situation Covid-19 sont donc nombreux. Les clubs de jeux pourraient profiter de l’arrivée de nouveaux joueurs qui viennent du poker en ligne mais aussi des casinos en ligne avec argent réel. Plusieurs milliers de comptes ont été ouverts sur les sites. Une certaine part de ces joueurs devrait tenter sa chance dans les casinos et les clubs.  

Des mesures sanitaires lors de la réouverture des clubs

Après le confinement, faire revenir les joueurs aux tables sera compliqué. Pour le moment, on ne sait pas quand les clubs de jeux vont rouvrir. Les spéculations vont bon train mais on ne connaît pas de date. Ce qui est sûr, c’est que les clubs de jeux vont sortir fragilisés de cette crise sanitaire qui est aussi économique. Les charges qui pèsent sur ces établissements sont lourdes (loyers, salaires, fiscalité, prestataires…). Lors de la réouverture des clubs, des mesures sanitaires strictes vont devoir être mises en place. On peut citer la désinfection des locaux et du matériel, le port du masque obligatoire, un nombre limité de joueurs aux tables. Comment mettre en place des mesures barrière lorsque les croupiers touchent les cartes et les jetons. Rendre obligatoire les gants ? Prendre la température des clients et du personnel à l’entrée est aussi une option. 

Une fenêtre de tir à la fin de l’expérimentation 

De nombreux casinotiers appellent de leur vœux l’arrivée des jeux électroniques et de la roulette. Pour la pérennité économique du secteur, cela sera crucial. Avant le confinement, plusieurs acteurs du monde des jeux étaient en train de mettre en place une action de lobbying pour que l’offre de jeux des clubs soit élargie, en mettant en avant la perspective des Jeux Olympiques à Paris en 2024. Après le déconfinement, la priorité du gouvernement ne sera pas de légiférer sur ce genre de sujet. Mais, à moyen terme, l’arrivée de nouveaux jeux dans les clubs sera nécessaire. La fenêtre de tir pourrait se présenter, fin 2022, à la fin de la période d’expérimentation. Il y a un enjeu économique et social fort. La question de la survie économique des clubs de jeux se pose si le modèle n’évolue pas. 

Pour rappel, sept clubs de jeux sont déjà en activité : le Paris Élysées Club, le Club Montmartre, le Club JOA Royale, le Club Circus Paris, le Club Berri, le Club Barrière 104 Champs-Elysées et l’Impérial Club Paris. Un huitième établissement doit ouvrir ses portes : le Club Pierre Charron. L’établissement avait organisé le WPT DeepStacks Paris, un beau festival délocalisé au Palais des Congrès, en mars dernier, dont le Main Event avait été remporté par Sonny Franco.