FLOP Cash Game Tour : le Paris Elysées Club fait le plein !

Le week-end dernier, le Paris Elysées Club accueillait une étape du FLOP Cash Game Tour. Patrik Antonius et Yoh Viral ont joué aux différentes tables de Cash Game de l’établissement dans une ambiance bon enfant. Récit du week-end.

Opération réussie pour le Paris Elysées Club. L’établissement de la rue Marbeuf voulait mettre en lumière sa poker room le temps d’un week-end et ce fut le cas. Le samedi après-midi, les joueurs étaient nombreux à venir s’installer aux tables de Cash Game. Ils avaient téléchargé l’application First Land of Poker, qui était partenaire de cette opération, pour pouvoir réserver un siège. Durant le week-end, les 5 tables de Cash Game ont été complètes. « Nous avons ouverts des tables en 2/4, en 5/10 et 10/20. Patrik Antonius et Yoh Viral ont vraiment joué le jeu et ont été s’assoir aux différentes tables. L’ambiance était très détendue », explique Jean-Denis Bardoux, le directeur du Paris Elysées Club.

Yoh Viral très actif aux tables et sur les réseaux sociaux

Durant le week-end, Yoh Viral a été particulièrement actif aux tables mais aussi sur les réseaux sociaux. Il a multiplié les stories sur Instagram et Snapchat. On a pu le voir remporté un énorme pot à plus de 13.000 euros. Dimanche à minuit, Patrik Antonius, Yoh Viral et Idriss Bellamine, fondateur de l’application FLOP, ont fait une petite escale dans les studios du RMC Poker Show pour parler, entre autres, de cet événement au Paris Elysées Club.

Durant ce weekend de 19 heures de Cash Game par jour, de l’ouverture jusqu’à la fermeture du Club, les joueurs ont pu utiliser l’application FLOP pour créer leur parties de Cash Game, rejoindre les listes d’attente à distance, voir en temps réel, depuis chez eux, les tables qui tournent sans appeler ou se déplacer. Le Paris Elysées Club en tant que partenaire de l’application FLOP, continuera à fournir en plus de ses services haut de gamme, une expérience digitale aux joueurs de la capitale via l’application FLOP.

« Les retours de joueurs ont été très positifs. Certains sont venus nous voir pour la première fois. », souligne Jean-Denis Bardoux. A noter que durant le weekend, la cagnotte du Bad Beat Jackpot a encore grimper et dépasse désormais les 20.000 euros. Une bonne raison de venir jouer au club de la rue Marbeuf.