Agréments : le casse-tête

Pour assurer le bon fonctionnement des clubs de jeux, de nombreux croupiers et floors doivent être recrutés. Pour chaque recrutement, un agrément doit être délivré par les services de police. A Paris, il existe un vivier important de croupiers expérimentés qui ont travaillé dans différents cercles de la capitale (Cadet, Aviation Club de France). Selon nos informations, le service central des courses et jeux, dirigé par Philippe Ménard n’a pas accordé l’agrément à plusieurs anciens croupiers de cercles.

La police des jeux se montre très rétive à accorder un agrément à des personnes impliquées de près ou de loin dans des affaires en lien avec les anciens cercles. Mais parfois, certains candidats peuvent se retrouver recalé pour avoir commis de petits délits lorsqu’ils étaient jeunes. Un dirigeant de club, sous couvert d’anonymat se plaignait récemment du zèle que la police des jeux pouvait faire preuve sur le sujet.