Soir de première au Club Pierre Charron

Mercredi 1er juillet, après de multiples reports, le Club Pierre Charron ouvrait (enfin) ses portes. Ce nouveau club de jeux, fondé par Gregory Benac, a l’ambition de proposer une offre de jeux très large avec du poker et des jeux traditionnels. Il veut s’adresser à tous les joueurs quelque soit leurs moyens. Récit de la soirée.

Ça y est, c’est le grand soir pour toute l’équipe du Club Pierre Charron. Après des mois de réflexion pour concevoir le lieu et déterminer l’offre de jeux et quelques jours pour établir le protocole sanitaire, le club du Groupe Marval a ouvert ses portes, ce mercredi 1er juillet. La pluie qui s’est abattue en fin d’après-midi sur la capitale n’a pas découragé les passionnés de poker et de jeux de contrepartie de venir découvrir l’établissement. Ils étaient vraiment très nombreux, a vue de nez au moins 300 personnes, vers 20h. Du point de vue de l’affluence, la soirée est déjà réussie.

Une table de jeu de contrepartie au Club Pierre Charron – Copyright Keith Kai Ip Leung

Les tables de poker font le plein 


Après avoir descendu l’escalier principal, on découvre une salle qui est assez vaste où trône les jeux de contrepartie et dans les alcôves, les tables de poker ont été installées. A mon arrivée, vers 19h30, toutes les tables de poker, une dizaine au total, affichent déjà complet avec des listes d’attente bien garnies surtout sur les limites les plus accessibles. Sur les deux tables qui proposent des blinds 1-2€, les joueurs piaffent d’impatience de pouvoir s’installer et prient pour que des joueurs sautent. C’est le produit d’appel du club. Une offre qui vient concurrencer ce qui se fait au Club Montmartre (Blinds 2/2). Dans l’équipe dirigeante du Club Pierre Charron, on retrouve d’ailleurs la paire Pascal Rolin et Ziad Farhoud, qui a fait ses armes au Cercle Clichy Montmartre. Bruno Fitoussi, pionnier du poker à Paris est aussi là.

Benjamin Pollak et Big Roger dans la place


Les amateurs de limites plus élevées seront aussi à la fête. Benjamin Pollak est venu jouer sur de la 10/20€, il avait eu l’occasion de découvrir le lieu, en mars dernier, en petit comité. Roger Hairabedian a fait le déplacement, tout comme Michel Cohen, figure parisienne du poker qui est séduit par le lieu. Joueurs et personnels portent le masque qui est obligatoire. Certains floors insistent pour que les joueurs le portent vraiment et surtout correctement. De nombreux joueurs réguliers de Cash Game sont installés aux tables qui tournent en 8-max avec des parois vitrées assez esthétiques. Les dirigeants insistent sur le fait qu’ils veulent faire de ce club “un lieu de vie”. Plusieurs canapés sont disposés dans l’établissement. Les tables de jeux de contrepartie : Punto Banco ou Ultimate se remplissent au fur et à mesure.

Une table de Punto Banco au Club Pierre Charron – Copyright Keith Kai Ip Leung

Installé dans un périmètre géographique très concurrentiel, le Club Pierre Charron, avec son équipe expérimentée étend tirer les marrons du feu. Dans les jours et semaines qui viennent, l’établissement devrait communiquer sur son offre de tournoi.